manque de confiance

manque de confiance

Message par nadia frossard » 26 Juin 2007 17:34

Bonjour,
Je suis la maman de Yann qui a 15 ans. C'est un garçon qui est né avec la fente palatine. Jusqu'à présent il a subi beaucoup de moquerie dû à sa fente. Actuellement il ne sait plus ou il en est. Il devient de plus en plus agressif et m'a affirmé qu'il était malheureux du à sa malformation.
Je lui conseille d'en parler à un médecin, mais il a peur de faire le pas.
Que faire ??
Si vous avez vécu la même expérience, j'attend vos conseils.
Merci et à bientôt.
Nadia
nadia frossard
 
Message(s) : 2
Inscription : 26 Juin 2007 17:08
Localisation : Courgenay CH

Message par Invité » 26 Juin 2007 17:54

coucou....

mon fils de 9 ans a aussi subit des moqueries et n'a pas beaucoup confiance en lui. La cicatrice de la lèvre est plutot jolie mais le nez est encore plat et de travers. Il attends avec impatience qu'on lui refasse le nez plus tard.

Voilà...il est donc très sensibles aux commentaires des autres enfants...et la majorité du temps ça ne concerne même pas la fente. Et il devient agressif ...

Théo est suivis depuis l'âge de 4 ans par pédopsy....psychologue scolaire etc...
on l'aide comme on peut mais c'est pas toujours simple.

Crois-tu qu'il viendrait poster lui même sur un forum sur lequel de jeune adultes sont aussi présents?

je pense que ce serait, comme pour beaucoup d'autre, l'occasion de vider déjà un peu son sac quelque part.
Invité
 

Message par pascal » 27 Juin 2007 15:59

Bonjour, mes fils ont 15 ans et 10 ans et ont été opéré tous les deux d'une fente labiale unilatérale simple.
Mon fils de 15 ans a subit des moqueries pendant son enfance du à la cicatrice, au nez légérement dévié mais après la dernière intervention qui a été une réussite: le nez est beau avec une légére asymétrie des narines (mais qui a un nez avec des narines identiques?)et le pr Vasquez à l'hopital Trousseau à Paris a pu lui créer un relief. C'est parfait! Evidemmment la cicatrice est légérement visible mais n'attire pas le regard. Il a actuellement un traitement orthodontique. Il vit une adolescence heureuse avec des copains et une petite copine! Il m'a dit avoir souffert des moqueries mais n'a jamais été agressif.
Mon autre fils de 10 ans est lui en souffrance par rapport aux moqueries et réagit avec agressivité aux remarques désobligeantes.Nous allons voir prochainement un psy pour l'aider à gérer son malaise. C'est une situation difficile pour lui et pour nous sa famille de le voir malheureux. Nous avons rencontré le pr Vasquez qui va l'opérer en mai 2008. C'est une chance d'avoir pu la rencontrer: elle fait de l'art et elle est "fine psychologue".Mon fils lui a dit qu'il ne se trouvait pas beau et que ses copains le trouvaient moche aussi! Elle lui a posé cette question: "est ce que tu as vu dans la rue des gens que tu ne trouvais pas beau et qui n'avait pas de cicatrice? oui? et bien toi tu es beau mais avec une cicatrice! Alors qu'est ce que tu préfèrerai avoir? Cela a beaucoup débloqué la situation et il a plus confiance en lui. Nous parlons aussi de la différence, des handicaps, cela permet de relativiser la situation.
Votre fils vit une période sensible: l'adolescence. Vivre tous les changements (physiques et psycho affectif)est difficile. Il doit s'approprier un corps d'adulte et continuer à assumer sa cicatrice. Il est fragilisé par les moqueries, peut être fatigué d'assumer dans cette période de doute.
L'agressivité est une soupape de sécurité pour exprimer sa souffrance .
Est-ce que vous arrivez à lui parler? Est-il conscient de son comportement? Je vous souhaite du courage dans cette épreuve en attendant des jours plus heureux (et il y en aura! dites le lui)
chris
pascal
 
Message(s) : 6
Inscription : 11 Juin 2007 16:44
Localisation : val d'oise

Message par Invité » 27 Juin 2007 18:48

Elle lui a posé cette question: "est ce que tu as vu dans la rue des gens que tu ne trouvais pas beau et qui n'avait pas de cicatrice? oui? et bien toi tu es beau mais avec une cicatrice! Alors qu'est ce que tu préfèrerai avoir? Cela a beaucoup débloqué la situation et il a plus confiance en lui.

..j'ai déjà eu dit des trucs du style à mon fiston...mais là la phrase est particulièrement bien tournée...je la garde...merci... :D

pour nous la différence on l'a tous les jours à la maison puisque si mon fils a eu une flmp, ma fille est handicapée...avec une fente palatine sous muqeuse pour la cerise sur le gâteau.
Mais je ne fais pas de comparaison à la maison. Car je ne veux pas que la malformation de Théo ne soit plus rien et passe derrière les problèmes de la petite soeur, laquelle prend par ailleurs déjà beaucoup de place.

finalement je pense qu'il est toujours délicat de comparer sa souffrance à celle des autre car ce n'est pas la cause de la souffrance qui fait que l'on souffre plus ou moins mais la manière dont elle raisonne en nous.

Je pense que par ailleurs Théo fait très bien la part des choses pour lui. De plus j'ai travaillé longtemps avec des personnes handicapées et nous les rencontrons avec théo de temps à autre. Alors je pense qu'il sait qu'il y a des choses plus handicapantes dans la vie.
Le fait est que cela n'enlève pas la fente qui est en lui.....et sa fragilité....

pô facile....
Invité
 

Message par lasouris » 19 Sep 2011 6:08

Bonjour
Il faut savoir que les enfants sont naturellement méchants entre eux.
J'ai lu un peu vos témoignages, je compatis avec vous, et présume que ça ne doit pas être facile tous les jours. Toutefois, je pense (et ça n'engage que moi), une fois passer cette épreuve, vos enfants développeront plus tard un comportement qui leur permettront de faire face à n'importe quelles situation.
Le mont-dentier aime la vente privée
lasouris
 
Message(s) : 2
Inscription : 19 Sep 2011 2:37

Message par Dudududu » 28 Avr 2013 14:53

Bonsoir, bonsoir.

Alors j'ai 16 ans et je suis née avec cette malformation. Eh bien, oui, on s'est moqué de moi, mais je suis certaine que ça n'était pas à cause de ma malformation, mais plutôt à cause de mon manque de confiance dû à ma malformation.
Je pense que les enfants ont pleins de raisons de se moquer et le bec de lièvre n'est qu'une excuse parmi tant d'autres.

J'ai pas envie de voir le bec de lièvre comme un dégât, je lis souvent "réparer les dégâts", je trouve ça triste un peu, mais je comprends, mais je trouve ça triste ! Je suis née avec un bec de lièvre comme une personne naît avec les pieds plats. Bon, j'ai eu besoin de plus de prise en charge, d'opérations etc, mais c'est pas le bec de lièvre qui me représente, et c'est qu'une étape de ma vie ces opérations.
Je ne sais pas vraiment si quand quelqu'un me voit, cette personne se dit "ah tiens elle a un bec de lièvre" et puis j'ai pas vraiment envie de m'y intéresser. Je ne veux pas passer ma vie à m'occuper de cette malformation, j'espère que vous voyez ce que je veux dire.
Je ne me suis pas fait refaire le nez ou les lèvres pendant mon opération, on me l'a conseillé, mais on m'a laissé le choix. J'ai choisi de ne pas le faire. Et j'en suis bien contente après tout (: je n'ai ps envie de regretter.
Tous les gens ayant un bec de lièvre ne vivront pas les mêmes choses.
Puis je pense que le bec de lièvre, c'est pas le problème. Parce que même avec un bec de lièvre, on est des gens, avec un physique et une mentalité unique. On a en commun le bec de lièvre, mais pas forcement la douleur et les moqueries.

Un enfant, avec ou sans bec de lièvre reste une personne, puis le manque de confiance, je pense que c'est juste dû à une fixette sur sa malformation personnelle. Et peut-être la cicatrice, mais je ne crois pas que c'est possible de ne pas aimer une personne à cause d'une cicatrice. Ou alors, faut juste pas l'aimer d'avance. Et même, rien n'est sûr.
Après, je reconnais que je ne prends pas en compte la panique et l'inquiétude. Mais je pense qu'un bec de lièvre, c'est bien prit en charge, non?

Je pense que quoi qu'on vous dise ou questionne par rapport à un enfant avec bec de lièvre, il n'y a rien à dire à part les faits. Un enfant à un bec de lièvre, c'est un fait, pas une honte, si?

Je tenais à poster mon avis là dessus, espérons que ça rassure certaines personnes!

Oh et sinon, je me porte très bien, les opérations ont bien marchés quand j'étais petite, à 16 ans je suis en pleine forme et je suis entourée de pleins de gens humains, sympas et rigolos!
Dudududu
 
Message(s) : 1
Inscription : 28 Avr 2013 14:12

Message par Invité » 22 Mai 2013 9:19

vos enfants développeront plus tard un comportement qui leur permettront de faire face à n'importe quelles situation.


et bien parfois oui ...et parfois non.... chez certaines personnes cela devient une force...et chez d'autres le manque de confiance en soi peut devenir un véritable handicap.
Cela dit ...j'en profite pour donner des nouvelles de mon fils qui a maintenant 15 ans...et va mieux. Il ne me dit pas tout et je sais que sa fente a encore de l'impact sur sa confiance en lui..mais socialement tout se passe bien avec son équipe d'ado.

Dudududu merci pour ton témoignage...je te rejoins dans tes propos.

Comme le dit si bien Alexandre Jollien (philosophe suisse né avec une IMC):

on ne choisit pas le problème avec lequel on est né mais on a le choix ensuite de vivre heureux ou malheureux, d'avancer ou pas etc.

Alexandre Jollien est un magnifique témoignage de cela...car malgré son handicap il est devenu philosophe....s'est marié et a deux enfants. Comme quoi tout est possible à celui qui y croit... !

il y a aussi ce témoignage de vie magnifique que celui de Nick Vujicic... https://www.youtube.com/watch?v=ZOPf8rHV-Tk
Invité
 

Message par Invité » 14 Sep 2013 10:22

Invité
 


Retour vers Discussion générale

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) inscrit(s) : Aucun utilisateur inscrit

cron